Moche, pas stylé, mais il peut te sauver ta vie

A partir de la rentrée prochaine, le port d’un gilet réfléchissant sera obligatoire pour tous les élèves usagers d’un circuit de transport scolaire Kicéo.

A partir de la rentrée prochaine, le port d’un gilet réfléchissant sera obligatoire pour tous les élèves usagers d’un circuit de transport scolaire Kicéo.

Pourquoi porter un gilet jaune sur le chemin de  l’école
Le gilet fluorescent, de sécurité ou haute visibilité, plus couramment appelé « gilet jaune » est, bien que peu esthétique, avant tout un équipement de sécurité.
Généralement de couleur fluorescente jaune pour permettre une visibilité maximale, il est également doté de plusieurs bandes horizontales rétro réfléchissantes.
Le tissu jaune fluo permet d’être bien visible à la lumière du jour et les bandes réfléchissantes quant à elles sont particulièrement visibles de loin la nuit sous l’éclairage des phares des voitures ou motos.

Mais comment ça marche ?
Le gilet jaune fonctionne comme un miroir ou plus précisément un catadioptre. Éclairé par une source lumineuse, comme les phares d’une voiture, le gilet renvoie la lumière en direction de cette source.
La lumière émise par les phares de la voiture reviendra vers la voiture quelque soit sa position. Le conducteur pourra donc identifier la présence d’un autre usager, et adapter sa conduite en conséquence. 

« Pour ta sécurité, mets ton gilet !»
À partir de la rentrée prochaine le port d’un gilet réfléchissant sera obligatoire pour tous les élèves usagers d’un circuit de transport scolaire Kicéo.
L’objectif est d’améliorer la sécurité des élèves sur leurs trajets du matin et du soir, entre leur domicile et leur point d’arrêt bus.
Pour accompagner cette initiative, l’agglomération a souhaité équiper chaque abonné d’un gilet jaune réfléchissant.
En cas de perte ou de vol, les élèves devront se munir d’un autre gilet jaune équivalent. Son port sera obligatoire à la montée et descente
des véhicules dès le 2 septembre prochain.