Lutte contre le baccharis : cartographie des zones infestées

Le baccharis est une plante envahissante qui prolifère sur les côtes françaises et donc dans le Morbihan. Il prend le pas sur les plantes indigènes et accentue le déclin d’espèces protégées. Il est difficile de lutter contre sa prolifération. L’arrachage manuel des pieds les plus petits ou le tronçonnage des souches plus importantes sont les seuls moyens de lutte efficaces.

 

Deux étudiants de l’UBS (Université de Bretagne Sud) de Vannes seront présents sur notre commune à partir du 14 avril afin de réaliser une cartographie du baccharis sur la commune.

Pendant un mois, ils vont cartographier le baccharis, principalement sur la partie littorale de la commune. Pour cela, ils s’aideront d’un drone à très basse altitude dans le respect de la réglementation en vigueur. Leur travail présente un très grand intérêt pour la lutte contre le baccharis que nous allons entreprendre dès cet été si le contexte
sanitaire nous le permet. Nous communiquerons rapidement sur la
stratégie d’arrachage du baccharis, et sur la constitution d’un groupe
de bénévoles hézotins qui souhaiteront s’impliquer dans ce travail. Vous trouverez ci-dessous des liens utiles :

Le collectif anti-baccharis

La monographie sur le Baccharis Halimifolia

Arrêté préfectoral relatif à la lutte contre le Baccharis

Stratégie vaccinale contre la COVID-19 au 13 avril 2021

Êtes-vous éligible à la vaccination ? La réponse en 1 minute

Les personnes concernées par la vaccination contre la Covid-19 sont les suivantes :

- L’ensemble des personnes de 55 ans et plus quel que soit leur lieu de vie et leur état de santé (avec ou sans comorbidités) ;

- Les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de la grossesse ;

- Les résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et unités de soins de longue durée ou hébergées en résidences autonomie et résidences services ;

- Les personnes de plus de 18 ans souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 :

    • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie,
    • atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés,
    • transplantées d’organes solides,
    • transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques,
    • atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes,
    • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (voir la liste),
    • atteintes de trisomie 21.

- Les personnes de 50 à 54 ans inclus souffrant d’une ou plusieurs des comorbidités voir liste ;

- Les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM) ;

- Les résidents de 60 ans et plus dans les foyers de travailleurs migrants (FTM) ;

- Les professionnels du secteur de la santé et du secteur médico-social appartenant aux catégories suivantes :

    • l’ensemble des professionnels de santé (voir liste),
    • les autres professionnels des établissements de santé et des établissements et services médico-sociaux (les personnels employés par l’établissement et les personnels d’entreprises prestataires exerçant en continu au sein de l’établissement),
    • les professionnels des résidences services,
    • les professionnels des centres d’hébergement spécialisés pour les personnes atteintes de la Covid-19,
    • les professionnels de l’aide à domicile et les salariés du particulier employeur intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables (recevant l’APA ou la PCH),
    • les prestataires de services et distributeurs de matériel intervenant au domicile des patients,
    • les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires,
    • les personnels composant les équipages des véhicules des entreprises de transport sanitaire,
    • les étudiants et élèves en santé au contact des patients,
    • les assistants de régulation médicale durant leurs stages en établissement ou en SMUR,
    • les professions à “usage de titre” reconnues par diverses lois non codifiées (ostéopathes, chiropracteurs, psychothérapeutes, psychologues),
    • les secrétaires médicaux en cabinet de ville et les assistants médicaux,
    • les médiateurs de lutte anti-Covid,
    • les vétérinaires.

1.       Vaccination du grand public :

Voici le tableau récapitulatif des publics cibles de la vaccination pour le grand publics par type de vaccin :

Les résidents de 60 ans et plus dans les foyers de travailleurs migrants (FTM) peuvent se faire vacciner avec l’un des trois types de vaccin actuellement autorisés en France (Pfizer-BioNTech et Moderna en centre de vaccination, sur le lieu de soin ou en établissement de santé et AstraZeneca chez le médecin traitant, le médecin du travail ou en pharmacie ou en cabinet infirmier).

La vaccination avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna est recommandée les personnes en situation de handicap hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM) de moins de 55 ans.

2.       Vaccination des professionnels

Laëtitia Buffet                                                       Pr. Jérôme SALOMON
Responsable de la Task Force Vaccination        Directeur général de la santé

 

Où se faire vacciner et comment prendre rendez-vous

En lisant l’article précédent ci-dessous, vous pouvez savoir si vous êtes éligible à la vaccination. Si c’est le cas, vous pouvez prendre rendez-vous auprès de votre médecin traitant (vaccin Astra-Zeneca exclusivement) ou prendre rendez-vous dans un centre de vaccination soit en téléphonant au centre, soit en réservant en ligne. Les centres sont répertoriés surle lien suivant :

Centres de vaccination dans le Morbihan

Si vous êtes pressés vous pouvez aussi rechercher dans les départements limitrophes. Le site Doctolib répertorie en temps réel tous les rdv disponbles et permet la réservation en ligne. N’hésitez-pas à consulter leur site très régulièrement.

Si vous connaissez une personne qui n’a pas d’accès à Internet, vous pouvez la mettre en relation avec la mairie ou solliciter le CCAS qui pourront aider dans les démarches de prise de rendez-vous.

Le cabinet infirmier du Hézo prend de l’importance

Créé en novembre 2015 par Matthieu Giudici, le cabinet infirmier du Hézo a évolué.
En effet, la demande en soins grandissant, ce sont, au fil du temps, 6 infirmières qui l’ont rejoint. Au 1er mars 2021, Matthieu Giudici, Barbara Quelo, Élodie Lolicart et Lucie Bamas sont devenus associés. À leur côtés Laure Eveillard et Mélanie Picaut renforcent l’équipe afin de répondre au mieux à toutes les sollicitations. Valérie Cadoret, récemment arrivée, pallie aux besoins de remplacement de chacun pour garantir une bonne permanence de soins.

Les soins infirmiers sont prodigués à domicile ou au cabinet, sur rendez-vous au 06 59 02 28 11

Compostage : comment valoriser nos déchets organiques

Dans les ménages, on estime que les déchets organiques représentent un tiers du poids des ordures. Des déchets qui ne devraient pas finir à la poubelle! Le moyen le plus simple de les recycler est de les composter pour venir enrichir les sols.
C’est pourquoi la mairie vous invite à effectuer cette démarche auprès de l’agglomération GMVA (Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération)
qui met à disposition de chaque foyer qui en fait la demande un kit de compostage. Celui-ci comprend : 

Un composteur de jardin

 

Un bio-seau facilitant le stockage des déchets de cuisine,

 

Le guide « Mon jardin malin » détaillant les techniques de compostage et de recyclage des végétaux. »

Une heure de formation nécessaire pour bien comprendre le compostage

 

Vous n’avez plus qu’à vous inscrire! Des places sont encore disponibles en mai et juin :

Mise à disposition d’un kit de compostage proposé par GMVA

Marie Bourgain, nouvelle adjointe à la transition

Lettre d’information sur la Journée Défense et Citoyenneté

Bonjour,
En raison du contexte sanitaire, les jeunes administrés effectuent depuis le 23 novembre 2020 leur JDC (Journée défense et citoyenneté) en ligne via le site « majdc.fr ».


Pour répondre aux questions relatives au déroulement de la JDC en ligne, vous trouverez en pièce jointe une lettre d’information du centre du service national et de la jeunesse (CSNJ) de Brest.
Cette lettre est aussi disponible sur votre espace Mairie du site « majdc.fr ».
Bien cordialement

Centre du service national et de la jeunesse de Brest
Adresse postale : BCRM – Centre du service national de Brest – CC81 – 29240 Brest Cedex 9
Tél. : 09 70 84 51 51

http://www.defense.gouv.fr/jdc

Le Centre du service national ne reçoit pas de public
Jours et heures d’accueil téléphonique :
du lundi au jeudi de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
le vendredi de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Contact Mail

Journée défense et citoyenneté

Vol de données personnelles informatiques pour les patients du laboratoire d’analyses Océolab

Les patients ayant fait réaliser une analyse biologique par le laboratoire Oceolab ont reçu récemment un courrier du laboratoire les informant que leurs données personnelles ont été piratées et qu’il leur appartenait d’être vigilants à la réception de mails leur demandant des coordonnées bancaires ou autres (phishing). 
La gendarmerie de Theix nous demande de publier sur notre site le message suivant :

Pourriez-vous diffuser sur votre site municipal à vos administrés, potentiellement victimes, la possibilité de faire une Pré-plainte en Ligne sur le site de la Gendarmerie Nationale afin d’organiser et faciliter le passage des victimes au sein de nos locaux.
Brigadier Corentin Moreau, Gendarmerie Nationale, COB THEIX NOYALO, Tel 02 97 43 02 22